Connexion S'enregistrer

Connexion

L'accueil familial dans les médias

UNE PERSONNE QUALIFIEE POUR FAIRE VALOIR VOS DROITS

(Magazine du Conseil Départemental du Finistère - Décembre 2017)

POUR FAIRE VALOIR SES DROITS ET PARFOIS RÉGLER DES CONFLITS AVEC LES ÉTABLISSEMENTS, IL PEUT ÊTRE NÉCESSAIRE DE FAIRE APPEL À UN MÉDIATEUR. C’EST LE RÔLE DES PERSONNES QUALIFIÉES. RENCONTRE AVEC FRANÇOISE THOMAS, L’UNE D’ENTRE ELLES.

Françoise Thomas est ce qu’on appelle une « personne qualifiée », rôle défini par l’article 9 de la loi 2002-2 rénovant l’Action sociale et médico-sociale.
 
En septembre 2016, elle a été, comme treize autres personnes* dans le Finistère, habilitée par la Présidente du Conseil départemental, le Directeur général de l’Agence Régionale de Santé et le Préfet du Finistère, à tenir ce rôle.

Ancienne directrice à la retraite d’un établissement pour personnes âgées et d’un foyer de vie dans le Finistère, elle avait les compétences et l’expertise pour être retenue et elle avait surtout l’envie de mettre son expérience au service des autres.

« La personne qualifiée est bénévole et présente des garanties de moralité et de neutralité. Elle peut être sollicitée gracieusement par des personnes âgées et des personnes handicapées ou leur famille quand elles rencontrent des difficultés avec l’établissement qui les accueille. Les parents dont les enfants sont confiés à l’Aide Sociale à l’Enfance ou des personnes vulnérables sont aussi concernés par ce dispositif », explique-t-elle.
 
La mission principale des personnes qualifiées est de faire valoir les droits des usagers en aidant les deux parties à résoudre leurs différends et en les amenant à proposer une solution.

« Il faut parfois peu de choses pour débloquer une situation car ce qui oppose les personnes aux structures ne sont pas forcément des litiges. On peut intervenir pour donner des explications par rapport à une situation particulière, expliquer le fonctionnement de l’institution, aider à trouver des solutions en cas de difficultés financières. Dans certains cas, il s’agit juste d’un manque d’informations quant aux conditions de vie, aux démarches administratives...», souligne Françoise Thomas.

En tant qu’ancienne responsable de structures, elle sait que rien n’est jamais tout blanc ou tout noir : « Je connais les difficultés dans la gestion des établissements et quelquefois, certaines demandes sont difficiles à satisfaire. En face, pour les usagers, il y a souvent de l’affect qui entre en ligne de compte ce qui peut déboucher sur des arguments difficiles à entendre. En tant que directrice, j’ai eu l’occasion de faire appel à un médiateur et cela a permis de régler le problème »,se remémore-t-elle.
 
Répertoriées au sein d’une liste qui est affichée dans les établissements, les personnes qualifiées peuvent être saisies par les usagers ou par les établissements. Elles sont ensuite amenées à rencontrer les différentes parties soit ensemble, soit séparément, dans ou hors de l’établissement, lors d’un ou plusieurs rendez-vous. Les rencontres font l’objet d’un rapport d’intervention où il est proposé des pistes de solutions.
 
Un courrier de conclusion est adressé à la famille. Un courrier de recommandations peut être, le cas échéant, adressé au gestionnaire de l’établissement par les autorités de tutelles.

« Faire appel à une personne qualifiée peut éviter que certains petits problèmes deviennent plus importants », conclut Françoise Thomas.

 

Plus d'infos sur :www.finistere.fr
- Un document explicatif et la liste des qualifiées sont disponibles sur le site internet du Conseil Départemental
- Direction de Personnes Âgées et des Personnes Handicapées : 02.98.76.22.46 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
*Parmi les 14 personnes qualifiées du département, il y en a sept pour les personnes âgées et/ou handicapées, six pour le secteur enfance et une pour les personnes vulnérables

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

© 2017 France Accueil Familial. Tous droits réservés.